La biologie des tumeurs solides a pris en quelques années un essor majeur, qui se traduit par la mise en place d’une médecine personnalisée en cancérologie.

Ce traitement du cancer « à la carte » ne nécessite plus seulement une connaissance solide des mécanismes généraux de la cancérogénèse mais aussi celle de la biologie du cancer de chaque patient. Un DIU consacré à la biologie des tumeurs solides représente une formation complémentaire essentielle pour les professionnels qui auront en charge de choisir, d’interpréter ou de valider les examens génétiques somatiques réalisés à partir des tumeurs ou de l’ADN circulant. L’acquisition de cette compétence passe par la consolidation des bases théoriques de la biologie moléculaire, par la maitrise des mécanismes de la cancérogénèse, par la compréhension des différentes techniques d’analyse et par la connaissance des spécificités d’organes : la biologie intégrée des tumeurs. De même que la prise en charge actuelle des patients atteints de cancer, l’enseignement sera largement pluridisciplinaire.


PUBLICS :
  • Internes des DES d’anatomie et cytologie pathologiques, de biologie médicale, d’oncologie médicale et d’autres disciplines impliquées dans la prise en charge de tumeurs solides, notamment inscrits au DESC de cancérologie.
  • Praticiens des disciplines ci-dessus, prenant en charge des patients porteurs de tumeurs solides ou souhaitant développer des techniques moléculaires au sein d’un laboratoire de Biologie ou d’Anatomie pathologique.
     

OBJECTIFS :
  • Au terme de la formation, l’interne ou le professionnel de santé devra savoir pourquoi et comment proposer un test moléculaire chez un patient porteur d’une tumeur solide, en tenant compte des aspects techniques, des objectifs de qualité et en considérant les données médico-économiques. Il sera également autonome dans la mise en place d’une RCP moléculaire.